Statut B12 des végétaliens crudivores

Contenu

Résumé

Le statut B12 des végétaliens adeptes de l’alimentation crue ne semble pas être différent de celui des autres végétaliens. Il existe des preuves que certains probiotiques (suppléments de bactéries intestinales) pourraient améliorer le statut B12 à un faible degré.

Lettre d’un végétalien crudivore

Le 24 avril 2003

Quelqu’un m’a donné une copie papier de votre Vitamine B12 : Are You Getting It ? (06 2000). J’aurais aimé avoir toutes ces informations lorsque j’ai développé une grave carence en B12 (anémie macrocytaire et neuropathie périphérique) il y a environ 8 ans et demi, en raison d’une carence alimentaire en cette vitamine. C’était le diagnostic du consultant de l’hôpital. J’étais un végétalien crudivore depuis de nombreuses années avant de développer les symptômes de la carence en B12.-A.K., Londres, Royaume-Uni

Diète des Acres Hallelujah

Donaldson (Donaldson, 2002) (2000, USA) a étudié des personnes suivant le régime Hallelujah Acres, un régime végétalien composé principalement d’aliments crus avec de petites quantités de céréales complètes et de légumes racines cuits. Les sujets de l’étude ne prenaient pas de suppléments de B12. Certains ont mangé de petites quantités de levure nutritionnelle résultant en un apport moyen de 5 ± 11 µg B12/mois, avec un apport médian de ,7 µg/mois. Les résultats sont présentés dans le tableau 1 :

TABLEAU 1. RÉSULTATS DE DONALDSONA
Nombre
Total49
sB12 < ; 347 pg/ml44
sB12 < ; 200 pg/ml6
0
uMMA ≥ 4 µg/mg de créatinine23
sB12 – Sérum B12
A.  Donaldson, 2002
  • 19 sujets avaient des taux de sB12 normaux avec des taux d’uMMA élevés. Les sujets avec un taux élevé (et un avec un taux limite) d’uMMA ont été divisés en quatre groupes pour recevoir différents traitements :
    • 1. B12 sublinguale : 500 µg de B12 sublinguale Twinlab 3x/semaine.
    • 2. Levure nutritionnelle : 5 µg de B12/jour via 1 cuillère à soupe de levure nutritionnelle Red Star Vegetarian Support Formula.
    • 3. Bactéries intestinales Probiotic Formula : 2 capsules/jour qui contiennent 5 espèces de bactéries :
      • Lactobacillus plantarum
      • Lactobaccillus salivarius
      • Lactobacillus acidolphilus
      • Bifidobacterium bifidus
    • 4. Bactéries intestinales Flora Food : 2 capsules/jour qui contiennent 2 espèces de bactéries 
      • Lactobacillus plantarum variante OM
      • Lactobacillus salivarius

Le tableau 2 présente les résultats après 3 mois :

TABLEAU 2. RÉSULTATS DU TRAITEMENT CHEZ DONALDSONA
Sublingual B12Levure nutritionnelleFormule probiotiqueFlora Food
Nombre total8844
uMMA ≥ 4. 1 µg/mg de créatinine après 3 mois1544
uMMA-acide méthylmalonique urinaireuMMA = 4,1tous améliorés3 améliorés1 amélioré
A.  Donaldson, 2002

Donaldson suggère que la petite amélioration due à la prise de bactéries intestinales pourrait provenir :

  • Les bactéries produisant de la B12 alors qu’elles sont encore dans le supplément.
  • Les bactéries s’installant dans le système digestif et produisant de la B12.

Dans les deux cas, ces probiotiques n’ont pas été suffisants pour normaliser le statut B12 et il n’est pas recommandé aux végétaliens de compter sur eux pour améliorer leur statut B12.

Les mangeurs d’aliments vivants en Finlande

Rauma et al. (Rauma, 1995) (1995, Finlande) ont examiné le statut B12 chez des adeptes à long terme d’un régime végétalien strict et non cuit (cru) appelé « régime d’alimentation vivante ». Ils ont supposé que leur grande consommation d’aliments fermentés par des bactéries (environ 2 kg/jour dans cette étude) fournirait beaucoup de B12 ainsi que la modification de leurs bactéries intestinales pour fournir plus de B12.

Dans la partie 1 de l’étude, des données sur la consommation alimentaire ont été recueillies et des échantillons de sang ont été prélevés sur 9 végétaliens « mangeurs d’aliments vivants » (LFE) (1 homme, 8 femmes), à 2 ans d’intervalle. Six des 9 végétaliens ont montré une détérioration lente et constante du statut B12 au cours de cette période, ce qui indique que l’apport de B12 provenant du « régime alimentaire vivant » était insuffisant pour maintenir la sB12.

Dans la deuxième partie, les sB12 des LFE ont été comparées à celles des non-végétariens. Les valeurs sanguines (MCV, hémoglobine) des LFE ne différaient pas significativement de celles des non-végétariens et n’étaient pas non plus corrélées aux taux de B12. Dans le groupe végétalien, l’apport en analogues de la B12 (par le biais de nori et de chlorella) était corrélé avec la sB12. Les résultats sont présentés dans le tableau 3.

TABLEAU 3. RÉSULTATS DE RAUMA ET AL, PARTIE 2B
#sB12 (pg/ml)< ; 203 pg/ml
21261A R : 47-5516
Consommation d’algues16298 R : 101-551
Pas de conso. d’algues5142 R : 47-340
NV21420A R : 177-6511

Les mangeurs finlandais du régime d’alimentation crue participant à cette étude ont commencé à compléter leur alimentation après avoir découvert leur faible statut en vitamine B12.

Dong & ; Scott (Dong, 1982) (1982, USA) ont examiné 83 sujets d’une conférence de l’American Natural Hygiene Society. Ils avaient tendance à suivre des régimes d’hygiène naturelle composés de fruits entiers crus, de légumes, de noix et de graines, avec une consommation minimale de céréales et de légumineuses. Ils considéraient qu’il s’agissait d’un régime naturel de primates et pensaient que leur corps recevait de la B12 par l’intermédiaire de petites bactéries intestinales qui ne vivent que dans les intestins de ceux qui suivent un régime d’aliments crus entiers. Le tableau 4 montre les résultats obtenus chez les sujets qui ne se sont pas supplémentés en B12.

Conférence de la Société d’hygiène naturelle

TABLEAU 4. RÉSULTATS DE DONG & ; SCOTTA
sB12 < ; 200 pg/mlsB12 < ; 100 pg/ml
Vegans1392%53%
LV2864%
LOV1547%13%
SV1020%
LOV – Lacto- ovo-végétariens
LV – Lacto-végétariens
SV – Semi-végétariens
A.  Dong, 1982

L’anémie macrocytaire chez les végétariens était minime. Un végétalien de 63 ans avec un taux de B12 de 117 pg/ml présentait un trouble lié aux nerfs. Chez les hommes qui ne prenaient pas de suppléments de B12, il y avait une corrélation entre la durée du statut de végétarien et des taux de B12 plus faibles. Parmi les sujets qui avaient pris de la B12 ou des multivitamines, tous avaient des taux de B12 supérieurs à 200 pg/ml. Dong & ; Scott ont conclu que rien n’indique que les régimes végétariens à hygiène naturelle contribuent à des niveaux de B12 plus élevés que les autres régimes végétariens.

Bibliographie

Donaldson, 2002. Donaldson MS. Metabolic vitamin B12 status on a mostly raw vegan diet with follow-up using tablets, nutritional yeast, or probiotic supplements. Ann Nutr Metab. 2000;44(5-6):229-34. And personal communication with author Jan 31, 2002.

Dong, 1982. Dong A, Scott SC. Serum vitamin B12 and blood cell values in vegetarians. Ann Nutr Metab. 1982;26(4):209-16.

Rauma, 1995. Rauma AL, Torronen R, Hanninen O, Mykkanen H. Vitamin B-12 status of long-term adherents of a strict uncooked vegan diet (“living food diet”) is compromised. J Nutr. 1995 Oct;125(10):2511-5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :