Cas de carence en B12 chez les nourrissons et les jeunes enfants végétaliens

Nous n’ajoutons plus de cas à cette page.

Sauf indication contraire, tous les nourrissons étaient en bonne santé jusqu’à environ 6-12 mois, après quoi ils ne se sont pas développés et ont montré une régression du développement. Tous sont devenus léthargiques et ont perdu leur capacité à utiliser leurs muscles de manière adéquate. Certains ne pouvaient pas sentir correctement et la plupart présentaient une anémie macrocytaire. « Symptômes supplémentaires » ne liste que les symptômes qui s’ajoutent à ceux qui viennent d’être décrits.

Sérum B12 (sB12) normal pour les nouveau-nés : 160-1300 pg/ml

2014, Chili, 12 mois

Un nourrisson de 12 mois, fille d’une femme végétarienne de longue date, qui a présenté un compromis neurologique et hématologique dû à une carence en vitamine B12, est discuté. Après une courte période d’administration parentérale de cyanocobalamine et de nutrition entérale, la patiente a évolué avec une amélioration clinique et de laboratoire, bien qu’elle ait encore un retard de développement résiduel.

Bravo J P, Ibarra C J, Paredes M M. [Compromission hématologique et neurologique due à un déficit en vitamine B12 chez le nourrisson d’une mère végétarienne : rapport de cas]. Rev Chil Pediatr. 2014 Jun;85(3):337-43..

2014, Turquie, 12 mois

Le nourrisson allaité de mère végétarienne était en bonne santé jusqu’à six mois, moment où la croissance et l’activité ont ralenti. Il a été diagnostiqué avec une carence en B12 et a été traité jusqu’à l’âge de 18 mois au cours duquel il a fait une récupération complète.

Kocaoglu C, Akin F, Caksen H, Böke SB, Arslan S, Aygün S. Atrophie cérébrale chez un nourrisson déficient en vitamine B12 de mère végétarienne. J Health Popul Nutr. 2014 Jun;32(2):367-71..

2012, Italie, 5 mois

Sérum B12 : 57 pg/ml

Exclusivement allaité par la mère végétalienne jusqu’à l’admission. La mère avait pris une multivitamine avec 2,5 µg de B12 pendant le 2e et 3e trimestre, mais a cessé après la naissance du bébé. Le nourrisson présentait une carence en fer ainsi qu’un taux d’uMMA très élevé. Sept mois de traitement ont permis une amélioration drastique mais pas une guérison complète.

Guez S, Chiarelli G, Menni F, Salera S, Principi N, Esposito S. Grave carence en vitamine B12 chez un nourrisson italien de 5 mois exclusivement allaité, né d’une mère ayant reçu une supplémentation multivitaminique pendant la grossesse. BMC Pediatr. 2012 Jun 24;12(1):85..

2009, Israël, 7 mois

Sérum B12 : déficient

Exclusivement allaitée par un végétarien strict jusqu’à son admission.A l’âge d’un an, elle a démontré une interaction sociale normale, mais un retard dans l’accomplissement des étapes clés et une hypotonie avec des réflexes tendineux normaux

Abu-Kishk I, Rachmiel M, Hoffmann C, Lahat E, Eshel G. Encéphalopathie infantile due à une carence en vitamines dans les pays industriels. Childs Nerv Syst. 2009 Jul 8. [Epub ahead of print].

2008, France, 6 mois

Sérum B12 : 10 pM
Il a été exclusivement allaité par un végétarien strict jusqu’à son admission.A l’âge de
2 ans, son développement neurologique était normal.

Chalouhi C, Faesch S, Anthoine-Milhomme MC, Fulla Y, Dulac O, Cheron G. Conséquences neurologiques de la carence en vitamine B12 et de son traitement. Pediatr Emerg Care. 2008 Aug;24(8):538-41..

2007, France, Deux nourrissons, 11 et 13 mois

Sérum B12 : déficient
Les nourrissons étaient allaités par des végétariens stricts.
Résultats/Notes : Résultat non clair d’après le résumé (l’article est en français).

Mathey C, Di Marco JN, Poujol A, Cournelle MA, Brevaut V, Livet MO, Chabrol B, Michel G. [Failure to thrive and psychomotor regression revealing vitamin B12 deficiency in 3 infants] Arch Pediatr. 2007 May;14(5):467-71. Epub 2007 Apr 6. Français.

2005, France, Fille, 9,5 mois

Sérum B12 : déficient
L’enfant était exclusivement allaité par une mère végétalienne qui était également déficiente en B12.
Résultats/Notes : Aucun détail sur les résultats n’est donné dans le résumé (l’article est en français).

Wagnon J, Cagnard B, Bridoux-Henno L, Tourtelier Y, Grall JY, Dabadie A. [Allaitement et régime végétalien] J Gynecol Obstet Biol Reprod (Paris). 2005 Oct;34(6):610-2. Français.

2005, Italie, Garçon, 10 mois

Sérum B12 : 30 pg/ml
uMMA : 851 (la normale est < ; 2)
Le nourrisson était allaité par une mère végétalienne depuis dix ans.
Symptômes supplémentaires : Respiration laborieuse, atrophie cérébrale.
Traitement : 1000 mcg/jour de B12, 7,5 mg/jour de folate, 50 mg/jour de fer, et mise sous ventilateur mécanique.
Résultats/Notes : Amélioration marquée 11 jours après l’admission. A l’âge de 4 ans, améliorations importantes obtenues mais ayant toujours un retard psychomoteur et des mouvements involontaires lorsqu’il est agité.>

Codazzi D, Sala F, Parini R, Langer M. Coma et insuffisance respiratoire chez un enfant présentant une carence sévère en vitamine B(12). Pediatr Crit Care Med. 2005 Jul;6(4):483-5..

2003, USA (Géorgie), 2 enfants en bas âge

Lorsque cette histoire a éclaté en 2003, certains contre-articles ont fait le tour du web, l’un d’eux affirmant que ces nourrissons souffraient d’un défaut génétique du métabolisme de la B12 plutôt que d’un manque d’apport. Pour cette raison, certains points sont clarifiés sur ces deux nourrissons.

Cas 1

Mère : Végétalienne avec des suppléments. A pris des suppléments, mais teneur en B12 inconnue.
Nourrisson : Allaité au sein pendant les 8 premiers mois (éventuellement avec d’autres aliments). Apparemment végétalien de 8 à 15 mois, sans apport de B12. A 15 mois, il a montré un retard de croissance et de développement. Sérum B12 : 100 pg/ml (normal : 210-911). Acide méthylmalonique (MMA) dans l’urine : élévation marquée.
Traitement : 3 premiers jours : Alimentation supplémentaire par sonde ; injections de 2 000 ug et 3 000 ug de B12. Plus tard, on lui a prescrit des suppléments sublinguaux quotidiens de B12. À 32 mois : Faisait des progrès mais avait quelques retards de développement.

Ce nourrisson était apparemment végétalien de 8 à 15 mois, peut-être sans aucun apport en B12 (le rapport ne précise pas si le bébé a reçu du lait maternel pendant cette période). Le MMA est le marqueur le plus précis de la fonction B12, et le MMA nettement élevé de ce nourrisson montre qu’il souffrait soit d’un manque d’apport, soit d’un manque d’absorption, soit d’une incapacité à utiliser la B12. Elle a reçu deux injections de B12 à 15 mois, puis des suppléments de B12 quotidiens.

L’amélioration apportée par une injection de B12 peut généralement durer de 3 à 6 mois. Ce nourrisson faisait apparemment encore des progrès 17 mois après ses injections de B12, ce qui indique qu’il n’avait pas de problème d’utilisation de la B12. Bien qu’il soit possible que ce nourrisson n’absorbe pas efficacement la B12 et doive compter sur des doses plus élevées que la normale, ses problèmes étaient très probablement dus à un apport faible ou absent de B12 entre son 8e et son 15e mois.

Cas 2

Mère : À base de plantes avec de petites quantités de produits animaux ; suppléments de B12 « intermittents » de 250 mcg
Nourrisson : Allaité exclusivement au sein pendant 9 mois. A 9 mois, la croissance et le développement semblaient retardés.
Traitement : Lait maternel complété par des fruits et des céréales séchées.
A 11 mois : Faible développement de la parole et de la croissance.
Traitement : Lait de soja et lait maternisé essayés, mais non tolérés ; on a donc commencé à lui donner du lait multicéréales (la teneur en B12, le cas échéant, n’est pas indiquée), du poulet et un supplément vitaminique inconnu.
Au 30e mois : Sérum B12 : 100 pg/ml (normal : 210-911). MMA urinaire : Élévation modérée. Homocystéine plasmatique : 12,4 umol/l (normale 3,3-8,3). MCV (volume corpusculaire moyen) : 103,2 fl (normal : 77 – 86). Folate sérique normal.
Traitement : Injection de 1 000 mcg de B12. 2 semaines plus tard : 1 000 mcg de B12 sublinguale par jour. Orthophonie et ergothérapie.
A 36 mois : Légers retards de la parole et de la motricité fine, mais une motricité globale normale.

Ce nourrisson présentait 2 indicateurs d’une mauvaise activité de la B12 : un MMA un peu élevé, et une homocystéine et un MCV élevés avec des folates normaux. Une fois la vitamine B12 injectée, son développement s’est amélioré. Ses progrès n’ont été mesurés à nouveau que 6 mois après l’injection, il est donc possible qu’il souffrait d’une incapacité à absorber ou à utiliser la B12.

Puisque rien n’indique qu’il ait jamais reçu une quantité adéquate de B12 sur une base régulière, le manque de B12 dans le régime alimentaire est l’explication la plus probable.

Du Centre de contrôle et de prévention des maladies. Déficience neurologique chez les enfants associée à une carence alimentaire maternelle en cobalamine-Géorgie, 2001. JAMA. 2003 Feb 26;289(8):979-80..

2001, République tchèque, Fille, 13 mois

Sérum B12 : faible Symptômes supplémentaires : Atrophie du cerveau. Traitement : Suppléments de B12. Résultats/Notes : Le résumé en anglais indique qu’elle n’a été nourrie qu’avec des « légumes » après l’âge de 9 mois, mais Marek Vorsilka m’informe que le document original en tchèque indique qu’elle a été nourrie avec une gamme d’aliments végétaux, notamment des fruits, des pommes de terre, du millet, du gruau de maïs, des lentilles, des haricots, du riz, des carottes, du lait de soja, des graines de tournesol, de lin et de sésame. MMA élevé. État amélioré après le traitement.

Smolka V, Bekarek V, Hlidkova E, Bucil J, Mayerova D, Skopkova Z, Adam T, Hruba E, Kozich V, Buriankova L, Saligova J, Buncova M, Zeman J. [Complications métaboliques et manifestations neurologiques de la carence en vitamine B12 chez les enfants de mères végétariennes] Cas Lek Cesk. 2001 Nov 22;140(23):732-5. En tchèque. (Résumé)

2001, République tchèque, Garçon, 8 mois

Sérum B12 : faible Traitement : Suppléments de B12. Résultats/Notes : Nourri au lait maternel et au jus de fruit seulement après 6 m. MMA & ; HCY élevés. Le taux de B12 de la mère était faible. S’est amélioré après le traitement mais avait encore des problèmes, notamment un retard de langage.

Smolka V, Bekarek V, Hlidkova E, Bucil J, Mayerova D, Skopkova Z, Adam T, Hruba E, Kozich V, Buriankova L, Saligova J, Buncova M, Zeman J. [Complications métaboliques et manifestations neurologiques de la carence en vitamine B12 chez les enfants de mères végétariennes] Cas Lek Cesk. 2001 Nov 22;140(23):732-5. En tchèque. (Résumé)

2001, Hongrie, 9 mois

Sérum B12 : non signalé Symptômes supplémentaires : Vomissements répétitifs, troubles de la déglutition, tremblements. Traitement : Injections de B12. Résultats/Notes : Amélioration spectaculaire en quelques jours. Le sang était normal après 6 semaines.

Fogarasi A, Neuwirth M, Bekesi A, Bocskai E. [Aucun titre donné] Orv Hetil. 2001 Nov 18;142(46):2581-5. Hongrois. (Résumé)

2000, Italie, Garçon, 22 mois

Sérum B12 : 75 pg/ml Symptômes supplémentaires : pH 6,95 (acidose sévère) Traitement : Hydroxocobalamine 1 000 µg/j par voie intraveineuse, biotine, carnitine et formule hypercalorique et hypoprotéinée. Résultats/Notes : Le taux de B12 de la mère était de 162 pg/ml. Elle s’est complètement rétablie en 3 mois. L’absence de HCY élevée a conduit les chercheurs à déterminer que le garçon avait un cas léger de déficience génétique en méthylmalonyl-CoA mutase qui a été exacerbé par un faible apport en B12.

Ciani F, Poggi GM, Pasquini E, Donati MA, Zammarchi E. Allaitement exclusif prolongé d’une mère végétalienne provoquant une apparition aiguë d’acidurie méthylmalonique isolée due à un léger déficit en mutase. Clin Nutr. 2000 Apr;19(2):137-9.

1999, Australie, 2 nouveau-nés

En dépistant 137 120 nouveau-nés pour une erreur innée du métabolisme, ils ont trouvé 2 bébés déficients en B12 de mères végétaliennes. Aucune autre information n’a été donnée. « Déficient en B12 » n’était pas défini.

Wiley V, Carpenter K, Wilcken B. Dépistage des nouveau-nés par spectrométrie de masse en tandem : 12 mois d’expérience en NSW Australie. Acta Paediatr. Suppl 1999 Dec;88(432):48-51.

1999, France, Garçon, 10 mois

Sérum B12 : non rapporté Symptômes supplémentaires : Régurgitation, œdème. Traitement : 300 µg/jour de B12 Résultats/Notes : A souffert de tremblements musculaires pendant les 4 premiers jours de traitement. Normaux après 2 mois. La mère avait une sB12 de 109 pg/ml avec une fonction de facteur intrinsèque normale.

Renault F, Verstichel P, Ploussard JP, Costil J. Neuropathie chez deux nourrissons allaités déficients en cobalamine de mères végétariennes. Muscle Nerve. 1999 Feb;22(2):252-4.

1999, France, Garçon, 12 mois

Sérum B12 : non signalé Symptômes supplémentaires : Faible taux de globules rouges et blancs, et de plaquettes. Traitement : 1,000 µg/jour de B12 Résultats/Notes : Augmentation de l’homocystéine et du MMA dans les urines. Souffrait de tremblements musculaires pendant les 3 premiers jours du traitement. Normal après 3 semaines.

Renault F, Verstichel P, Ploussard JP, Costil J. Neuropathie chez deux nourrissons allaités déficients en cobalamine de mères végétariennes. Muscle Nerve. 1999 Feb;22(2):252-4.

1999, Australie, Garçon, 18 mois

Sérum B12 : 202 pg/ml Symptômes supplémentaires : A cessé de se développer à 1 an. Traitement : Injections de 500 µg de B12/jour. Résultats/Notes : Le régime alimentaire de la mère a montré un apport en B12 de 0,3 µg/jour et une sB12 de 202. Elle présentait également une malabsorption de B12 que l’on pense être due à un problème temporaire de l’intestin grêle causé par une carence en B12. Après le traitement, les secousses de l’enfant se sont transformées en épisodes ressemblant davantage à des crises alors que son état neurologique s’est progressivement amélioré.

Grattan-Smith PJ, Wilcken B, Procopis PG, Wise GA. Le syndrome neurologique de la carence en cobalamine infantile : régression du développement et mouvements involontaires. Mov Disord. 1997 Jan;12(1):39-46.

1999, Australie, Fille, 12 mois

Sérum B12 : 50 pg/ml Symptômes supplémentaires : Irritable, léthargique et constipé. Traitement : Injections de 1500 µg de B12. Résultats/Notes : Après la 2e injection, elle a développé des tremblements qui ont fini par disparaître et elle est revenue à la normale.

Grattan-Smith PJ, Wilcken B, Procopis PG, Wise GA. Le syndrome neurologique de la carence en cobalamine infantile : régression du développement et mouvements involontaires. Mov Disord. 1997 Jan;12(1):39-46.

1999, Australie, Garçon, 10 mois

Sérum B12 : 47 pg/ml Symptômes supplémentaires : Tremblements intermittents qui avaient débuté à 4 mois. Traitement : Injections de 1000 µg de B12/jour pendant 6 j. Résultats/Notes : A développé des tremblements (après le traitement) qui ont duré 6 semaines. A 23 mois, les capacités motrices étaient normales, mais le développement intellectuel semblait lent pour son âge.

Grattan-Smith PJ, Wilcken B, Procopis PG, Wise GA. Le syndrome neurologique de la carence en cobalamine infantile : régression du développement et mouvements involontaires. Mov Disord. 1997 Jan;12(1):39-46.

1997, Allemagne, garçon, 14 mois

Sérum B12 : non signalé Symptômes supplémentaires : Problèmes nerveux sévères. Comateux à l’admission à l’hôpital. Atrophie cérébrale sévère. Traitement : Une injection de 250 µg de B12. 25 µg de B12 par voie orale/jour plus une formule de soja supplémentée. Résultats/Notes : uMMA était initialement très élevé. La mère était végétalienne depuis 6 ans, et végétarienne depuis 8 ans auparavant. Elle mangeait une forte proportion d’aliments crus. Le nourrisson a été exclusivement allaité au sein pendant 9 mois et a ensuite mangé de petites quantités de fruits. Il a repris conscience en quelques heures. Au troisième jour, il était capable de marcher, de manger, de boire et il a pu sortir de l’hôpital. Les parents ont accepté de donner du lait de soja et de la B12 par voie orale. 10 semaines plus tard, l’IRM crânienne a montré que toutes les anomalies structurelles du cerveau avaient disparu, mais qu’il continuait à présenter des lésions nerveuses. À 2 ans, il présentait toujours un retard psychomoteur, était agité et avait une faible concentration. Il ne pouvait pas prononcer un mot. La sœur de 3 ans avait un taux de B12 de 139 pg/ml. La mère avait un taux de B12 de 149 pg/ml qui est devenu normal après une supplémentation orale.

von Schenck U, Bender-Gotze C, Koletzko B. Persistance des dommages neurologiques induits par une carence alimentaire en vitamine B-12 dans la petite enfance. Arch Dis Child. 1997 Aug;77(2):137-9.

1997, Suisse, Fille, 14 mois

Sérum B12 : 124 pg/ml Symptômes supplémentaires : Atrophie cérébrale sévère. Traitement : Multivitamine, fer, acide folique, oligo-éléments, *1 ng B12 tous les deux jours. Résultats/Notes : A bien réagi et à 20 mois, il pouvait s’asseoir seul, ramper, marcher avec de l’aide et prononcer des mots simples. *Le « 1 ng » était probablement une erreur typographique et était en fait « 1 mg » (1 000 µg).

Lovblad K, Ramelli G, Remonda L, Nirkko AC, Ozdoba C, Schroth G. Retardation de la myélinisation due à une carence alimentaire en vitamine B12 : résultats de l’IRM crânienne. Pediatr Radiol. 1997 Feb;27(2):155-8.

1996, Grèce, 3 garçons et 1 fille, 2 – 5 semaines

Sérum B12 : Très faible. Symptômes supplémentaires : Faible taux d’hémoglobine, pas d’anémie mégaloblastique. Vomissements chez 3 sur 4. MMA urinaire élevé (nombre exact non rapporté). Traitement : « Traitement approprié. » Résultats/Notes : Les mères avaient aussi un taux élevé de MMA urinaire. Tous les enfants se portent très bien après 4 – 5,5 ans..

Drogari E, Liakopoulou-Tsitsipi T, Xypolyta-Zachariadi A, Papadellis F, Kattamis C. Transient methylmalonic aciduria in four breastfed neonates of strict vegetarian mothers in Greece. Journal of inherited metabolic disease. 1996 19S:A84. (Seulement un résumé.)

1993, France, 15 mois

Sérum B12 : Très faible Symptômes supplémentaires : Anémie mégaloblastique sévère. Pas de croissance. Manque de tonus musculaire et de développement psychomoteur. Traitement : Injections et éventuellement une transfusion sanguine. Résultats/Notes : Très faible taux de B12 dans le lait de la mère qui était végétalienne depuis 10 ans. A 4 ans, la croissance et le développement psychomoteur du patient étaient normaux.

Monfort-Gouraud M, Bongiorno A, Le Gall MA, Badoual J. Anémie mégaloblastique sévère chez un enfant allaité par une mère végétarienne. Ann Pediatr (Paris). 1993 Jan;40(1):28-31. [Article en français.] (Résumé)

1991, Suisse, Fille, 9 mois

Sérum B12 : 28 pg/ml Symptômes supplémentaires : Atrophie du nerf optique. Traitement : 1000 µg en injection pendant 4 jours. 1000 µg par voie orale le 5ème jour. Résultats/Notes : Le MMA urinaire et l’homocystéine plasmatique étaient initialement très élevés. Tous les problèmes musculaires ont disparu au bout de 10 jours. La fille est sortie de l’hôpital et les parents ont reçu un complexe oral de vitamines B, y compris la B12. Les parents ont accepté d’ajouter des œufs et des produits laitiers à son régime alimentaire. Au 15e mois, ses mesures physiques et ses valeurs de laboratoire étaient normales.

Kuhne T, Bubl R, Baumgartner R. Maternal vegan diet causing a serious infantile neurological disorder due to vitamin B12 deficiency. Eur J Pediatr. 1991 Jan;150(3):205-8.

1992, Australie, 3 nourrissons

Résultats/Notes : Revue des cas de carence en B12 vus au cours des 10 ans précédents à l’hôpital pour enfants Prince of Wales pour obtenir un suivi à long terme. 3 des 6 patients étaient des nourrissons de mères végétariennes. 1 présentait un développement intellectuel limite à l’âge de 5 ans.

Graham SM, Arvela OM, Wise GA. Long-term neurologic consequences of nutritional vitamin B12 deficiency in infants. J Pediatr. 1992 Nov;121(5 Pt 1):710-4.

1992, Canada, Fille, 2,5 mois

Sérum B12 : 104 pg/ml Symptômes supplémentaires : N’avait aucun symptôme. Traitement : B12 par voie orale. Résultats/Notes : Le MMA urinaire a commencé à 537 µmol/mmol Cr, mais a chuté à 10,9 après 2 semaines. Le taux de B12 de la mère était de 81 pg/ml.

Michaud JL, Lemieux B, Ogier H, Lambert MA. Carence nutritionnelle en vitamine B12 : deux cas détectés par le dépistage urinaire systématique du nouveau-né. Eur J Pediatr. 1992 Mar;151(3):218-20.

1990, Israël, 14 mois

Sérum B12 : non signalé. Symptômes supplémentaires : Lésions nerveuses sévères. Traitement : Thérapie à la B12. Résultats/Notes : Partiellement corrigé.

Bar-Sella P, Rakover Y, Ratner D. Vitamin B12 and folate levels in long-term vegans. Isr J Med Sci. 1990;26:309-312.

1989, France, Fille, 6 mois

Sérum B12 : 45 pg/ml Symptômes supplémentaires : Hémoglobine 1,9 g/dl. Traitement : Injection(s) de B12. Résultats/Notes : Taux de B12 des parents : 110 et 105 pg/ml. B12 dans le lait de la mère : 12 pg/ml. Le traitement a réussi.

Cheron G, Girot R, Zittoun J, Mouy R, Schmitz J, Rey J. Anémie mégaloblastique sévère chez une fillette de 6 mois allaitée par une mère végétarienne. Arch Fr Pediatr. 1989 Mar;46(3):205-7. [Article en français.] (Résumé)

1987, Allemagne, Garçon, 18 mois

Sérum B12 : 63 pg/ml Symptômes supplémentaires : Trouble nerveux progressif depuis l’âge de 6 mois. Traitement : 1000 µg de B12/jour. Résultats/Notes : Le MMA sérique et le MMA urinaire n’étaient pas élevés. À 5 semaines, l’anémie avait disparu et les problèmes nerveux s’étaient considérablement améliorés. À 26 mois, il fonctionnait comme un enfant de 12 mois avec des réflexes exagérés. Il a continué à faire des progrès psychomoteurs. Les auteurs ont pensé que les niveaux normaux de MMA étaient peut-être dus aux petites quantités de produits animaux avant l’admission à l’hôpital.

Stollhoff K, Schulte FJ. La vitamine B12 et le développement du cerveau. Eur J Pediatr. 1987 Mar;146(2):201-5.

1986, Suisse, Garçon, 11 mois

Sérum B12 : non signalé. Traitement : Admis à l’hôpital et a reçu trois injections de 500 µg de B12 en 6 jours. Résultats/Notes : Rétablissement complet. Sortie de l’hôpital avec un supplément vitaminique oral contenant 6 µg de B12/jour et du fer oral. La mère n’a pas suivi le conseil de donner du fer. L’enfant a été réadmis 2 mois plus tard et présentait une carence en fer. Il a été mis sous supplément de fer et les valeurs sanguines sont revenues à la normale en un mois. Aucune rechute de la carence en B12 n’a été notée après la supplémentation orale. Le nourrisson était un jumeau. L’autre jumeau n’a pas été signalé comme ayant des problèmes.

Gambon RC, Lentze MJ, Rossi E. Anémie mégaloblastique chez l’un des jumeaux monozygotes allaités par leur mère végétarienne. Eur J Pediatr. 1986 Dec;145(6):570-1.

1986, USA, Garçon

Sérum B12 : non signalé. Symptômes supplémentaires : Gonflement des mains, des pieds et de l’abdomen. Traitement : Transfusion sanguine, injections de 1000 µg de B12 pendant 5 jours. Enfant & ; Mère : 1 mois de 50 µg B12/jour 4 mois de multivitamines. Résultats/Notes : Amélioration en 48 heures. Sortie de l’hôpital le 4ème jour. Se portait beaucoup mieux après 6 mois. Les parents étaient végétaliens depuis 6 ans. Deux semaines avant l’admission, un naturopathe leur a suggéré de l’emmener à l’hôpital. Les parents ont refusé, mais la mère a accepté de commencer à prendre une multivitamine.

Sklar R. Carence nutritionnelle en vitamine B12 chez un nourrisson allaité d’une mère au régime végétalien. Clin Pediatr (Phila). 1986 Apr;25(4):219-21.

1985, Norvège, Fille, 2 ans

Sérum B12 : 54 pg/ml Traitement : Injections de B12, vitamine D, calcium et fer. Résultats/Notes : Souffrait également de rachitisme. La jeune fille mangeait de petites quantités de lait, d’œufs et d’huile de foie de morue. Ses symptômes de rachitisme et de carence en B12 ont disparu après 2 semaines. La mère était enceinte et son sérum B12 était de 149 pg/ml. Elle a reçu des injections de B12 et une multivitamine et elle et le bébé se sont bien portés.

Hellebostad M, Markestad T, Seeger Halvorsen K. Rachitisme par carence en vitamine D et carence en vitamine B12 chez les enfants végétariens. Acta Paediatr Scand. 1985 Mar;74(2):191-5.

1983, Dominique, Garçon, 12 mois

Sérum B12 : non signalé. Symptômes supplémentaires : Vomissements. Traitement : B12 par voie orale pendant 42 jours. Résultats/Notes : Rétablissement complet.

Close, GC. Le rastafarisme et le syndrome du végétalien. British Medical Journal. 1983;286(Feb 5):473.

1981, USA, Garçon, 6 mois

Sérum B12 : non signalé Symptômes supplémentaires : Insuffisance cardiaque. Traitement : Injections de B12. Résultats/Notes : Le taux de B12 de la mère était de 278 pg/ml. Au 28e jour, toutes les valeurs sanguines étaient normales. Le nourrisson a ensuite reçu 50 µg de B12 deux fois par semaine.

Davis JR, Goldenring J, Lubin B. La carence nutritionnelle en vitamine B12 chez les nourrissons. Am J Dis Child. 1981(Jun);135:566-7.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :