Manganese

par Jack Norris, diététicien

Sommaire

Résumé

On s’inquiète du fait que les apports en manganèse dans les régimes végétaliens peuvent être élevés. À ce jour, la toxicité du manganèse chez les végétaliens n’a pas été étudiée, mais la toxicité du manganèse ne se produit généralement pas avec les quantités de manganèse présentes dans le régime alimentaire. Cependant, une carence en fer peut entraîner une augmentation de l’absorption du manganèse et les végétaliens qui en souffrent doivent s’assurer de consommer de la vitamine C aux repas afin que le fer soit absorbé à la place du manganèse.

Le manganèse dans les régimes végétaliens

Le manganèse est un minéral essentiel pour l’homme. Il fait partie du système antioxydant dans les mitochondries, et est également impliqué dans le métabolisme, le développement des os et la création de collagène pour la cicatrisation des plaies. Le manganèse est présent dans un large éventail d’aliments végétaux.

Bien que le manganèse soit un nutriment essentiel, la toxicité du manganèse a été relativement fréquente dans les endroits où les travailleurs sont accidentellement exposés à de grandes quantités de manganèse. Le manganèse présent dans l’eau potable est la plus grande préoccupation, car le manganèse présent dans les aliments n’est pas aussi facilement absorbé.

Les symptômes de la toxicité du manganèse ont tendance à être des problèmes neurologiques. Les maux de tête, les crampes musculaires, la fatigue et l’agressivité sont des signes précoces de toxicité au manganèse, qui peuvent ensuite évoluer vers des symptômes semblables à ceux de la maladie de Parkinson, comme les tremblements (Aschner, 2009). Les personnes souffrant de toxicité au manganèse ont davantage tendance à tomber en arrière que les personnes atteintes de la maladie de Parkinson (Aschner, 2009). Les études sont mitigées quant à savoir si la thérapie par chélation, la seule thérapie actuellement disponible, réussit à traiter la toxicité manifeste du manganèse (Aschner, 2009).

Selon le Linus Pauling Institute, « un seul cas de toxicité au manganèse a été signalé chez une personne qui a pris de grandes quantités de suppléments minéraux pendant des années, tandis qu’un autre cas a été signalé à la suite de la prise par une personne d’un supplément à base de plantes chinoises. La toxicité du manganèse résultant des aliments seuls n’a pas été rapportée chez l’homme, même si certains régimes végétariens pouvaient apporter jusqu’à 20 mg/jour de manganèse. »

Les ANC pour le manganèse sont de 1,8 mg pour les femmes adultes et de 2,3 mg pour les hommes. Une étude a mesuré les apports en manganèse chez les végétaliens et elle a trouvé un apport moyen de 4,1 mg pour les femmes et de 5,6 mg pour les hommes (sans compter les suppléments) (Haddad, 1999), bien que certains végétaliens obtiennent des quantités beaucoup plus élevées. La limite supérieure tolérable pour les adultes est de 11 mg/jour, bien que ce niveau soit considéré comme « très conservateur » par l’Institut Linus Pauling.

Malgré le fait que la toxicité manifeste du manganèse par l’alimentation se produit rarement, il a été démontré que la carence en fer augmente le risque d’accumulation de manganèse dans le cerveau (Aschner, 2009). Comme le fer et le manganèse partagent des mécanismes d’absorption similaires, une carence en fer peut augmenter l’apport en manganèse (l’organisme essayant d’augmenter l’absorption du fer mais obtenant du manganèse à la place) et des apports élevés en manganèse peuvent déprimer l’absorption du fer (Kim, 2010Finley, 1999). Une étude menée chez des mineurs dont l’eau de boisson était contaminée par du manganèse a montré que la toxicité du manganèse diminuait le statut en fer qui revenait à la normale après que le manganèse ait été réduit au minimum dans leur environnement (Boojar, 2002).

Les personnes souffrant de lésions hépatiques sont également exposées à un risque de carence en manganèse (Aschner, 2009).

L’absorption du manganèse est très faible, de 1 à 5% (Finley, 1999). Il a été démontré que l’acide phytique contenu dans une préparation à base de soja réduisait de moitié l’absorption du manganèse (de 1,6 à 0,7 %) chez les adultes (Davidsson, 1995). L’acide phytique a un effet similaire sur l’absorption du fer, mais la vitamine C peut surmonter l’effet de l’acide phytique sur le fer, alors qu’elle ne le fait pas pour le manganèse (Davidsson, 1995).

D’après ces recherches, il semble possible qu’une carence en fer à long terme (pas nécessairement une anémie, mais de faibles réserves de fer) puisse augmenter l’absorption du manganèse dans le cadre d’un régime végétalien suffisamment élevé pour causer des problèmes, bien que je n’aie pas entendu parler de végétaliens à long terme présentant des symptômes de type Parkinson ou une toxicité au manganèse.

Les végétaliens ayant une carence en fer devraient s’assurer de consommer de la vitamine C aux repas afin que le fer soit absorbé à la place du manganèse. Inclure un peu de soja aux repas pour l’acide phytique pourrait également être une bonne idée pour ces personnes.

Bibliographie

Dernière mise à jour : Mars 2013

Aschner, 2009. Aschner M, Erikson KM, Herrero Hernández E, Tjalkens R. Manganese and its role in Parkinson’s disease: from transport to neuropathology. Neuromolecular Med. 2009;11(4):252-66. doi: 10.1007/s12017-009-8083-0. Epub . Review. Erratum in: Neuromolecular Med. 2009;11(4):267.

Boojar, 2002. Boojar MM, Goodarzi F, Basedaghat MA. Long-term follow-up of workplace and well water manganese effects on iron status indexes in manganese miners. Arch Environ Health. 2002 Nov-Dec;57(6):519-28. (Abstract)

Davidsson, 1995. Davidsson L, Almgren A, Juillerat MA, Hurrell RF. Manganese absorption in humans: the effect of phytic acid and ascorbic acid in soy formula. Am J Clin Nutr. 1995 Nov;62(5):984-7.

Finley, 1999. Finley JW. Manganese absorption and retention by young women is associated with serum ferritin concentration. Am J Clin Nutr. 1999 Jul;70(1):37-43.

Haddad, 1999. Haddad EH, Berk LS, Kettering JD, Hubbard RW, Peters WR. Dietary intake and biochemical, hematologic, and immune status of vegans compared with nonvegetarians. Am J Clin Nutr. 1999 Sep;70(3 Suppl):586S-593S.

Kim, 2010. Kim Y, Lee BK. Iron deficiency increases blood manganese level in the Korean general population according to KNHANES 2008. Neurotoxicology. 2011 Mar;32(2):247-54. doi: 10.1016/j.neuro.2010.12.006. Epub 2010 Dec 21.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :