Arguments évolutionnistes en faveur du DHA

par Jack Norris, RD, LD

Nous avons ajouté deux annexes à notre article, Oméga-3 Partie 2 : Recherche :

Sans supplémentation en DHA, les végétaliens ont des taux de DHA plus faibles dans le sang que les mangeurs de poisson. Une grande partie de notre article, Omega-3s Partie 2 : Recherhe, est une tentative d’évaluer si ces niveaux inférieurs ont une signification clinique.

Dans l’annexe A, nous avons ajouté une courte section évaluant les citations d’un article en particulier. L’article Biomarqueurs de status en DHA soutient que le pourcentage d’acides gras sous forme de DHA dans le plasma ou les globules rouges est un marqueur généralement adéquat du statut DHA global. Nous montrons que les preuves qu’ils citent pour cette affirmation ne la soutiennent pas de manière adéquate.

Un certain nombre de chercheurs, et bien plus encore d’écrivains nutritionnistes ayant une position anti-végétalienne, ont utilisé des arguments évolutionnistes pour soutenir que le DHA est un nutriment essentiel à la santé du cerveau humain.

Dans l’annexe B, nous abordons les arguments évolutionnistes avancés dans les recherches publiées affirmant que le DHA est un nutriment essentiel. Nous concluons que les preuves citées ne justifient pas cette affirmation.

L’annexe B : Arguments évolutionnistes en faveur d’un besoin alimentaire en DHA est trop longue pour être reproduite dans ce billet, mais j’espère que vous cliquerez pour la lire. Je suis curieux de savoir ce que pensent les lecteurs de cette lettre d’information.

Merci !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :